LE LAUREAT DU PRIX SAINT SIMON

LE LAUREAT  du 43ème Prix Saint-Simon 

Claude Martin, pour

« La diplomatie n’est pas un dîner de gala – Mémoires d’un ambassadeur – Paris – Pékin – Berlin » (Éditions de l’Aube, 2018).

 Assurément un témoignage rare d’un homme dont l’envergure intellectuelle et politique demeure peu commune.Claude Martin s’inscrit dans une longue tradition de diplomates français, sachant ouvrir les grandes et les petites portes pour tout connaître d’un pays et œuvrer au mieux au maintien d’équilibres internationaux parfois délicats. Ce pays qui a occupé Claude Martin une grande partie de sa vie, c’est la Chine, infiniment vaste, infiniment complexe et changeante au cours du demi-siècle passé. Son livre, ambitieux et passionnant, est celui d’un acteur et observateur privilégié de plusieurs scènes : la scène politique française, vue depuis le Quai d’Orsay, et la scène mondiale qui s’est jouée et continue de se jouer dans les ambassades et autres lieux de pouvoirs.

Il succèdera à Julia Kristeva

Depuis 1975, le Prix Saint-Simon récompense chaque année l'auteur vivant d'un ouvrage de mémoires ou de souvenirs, paru au cours des trois dernières années. Les derniers lauréats, Daniel Rondeau (2014), Salah Stétié (2015), Jean d'Ormesson (2016), Julia kristeva (2017) disent bien l'exigence d'écriture qui accompagne le Prix.

RETOUR EN IMAGES