Sicario

DVD

Sujets :
Films policiers

Villeneuve, Denis. Réalisateur

Edité par Metropolitan filmexport - 2016

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...

Suggestions

Du même auteur

The Mercy = Le Jour de mon retour : bande originale  du film de James Marsh | Johannsson, Johann

The Mercy = Le Jour de mon retour : bande ori...

CD | Johannsson, Johann | 2018

Le nouveau film "Le Jour de retour" ("The Mercy" en anglais) de James Marsh, à qui l'on doit notamment "Une merveilleuse histoire du temps", est à découvrir au cinéma le 7 mars avec en rôle-titre Colin Firth. La musique est signée...


Englabörn & Variations : remastered & reworked | Johannsson, Johann

Englabörn & Variations : remastered & reworke...

CD | Johannsson, Johann | 2018

Deutsche Grammophon réédite l'album "Englabörn" de Johann Johannsson, acclamé par la critique à sa sortie en 2002, en format 2 CD comprenant l'album original remasterisé et 11 reworks par de grands noms de la scène contemporaine c...


IBM 1401, a user's manual | Johannsson, Johann

IBM 1401, a user's manual

CD | Johannsson, Johann | 2006

IBM 1401 : processing unit. IBM 1403 : printer. IBM 1402 : card read-punch. IBM 729 II : magnetic tape unit. The Sun's gone dim and the sky's turned black..


Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs

  • La maison des horreurs 4/5

    Un thriller glaçant et sans concession se situant dans la région frontalière entre les Etats-Unis et le Mexique devenue une zone de non-droit. Film sombre illuminé toutefois par la présence et le jeu d'Emily Blunt qui incarne la droiture et la morale dans un monde sans foi ni loi. Inspiré d'une femme dans la vraie vie, ce personnage représente une jeune femme idéaliste en proie au doute et mise à mal dans ses convictions dans un monde masculin, viril et ultra violent. Face à elle, Benicio Del Toro et Josh Brolin jouant des personnnages, inquiétant et brisé pour le premier, déterminé et manipulateur pour le second. Quant à la nature américaine et sa beauté brute représentées ici par des étendues désertiques inhospitalieres et brûlées de soleil, elles participent à l'ambiance du film et en renforcent le côté sombre et dur.

    par Carole ESNAULT Le 28 avril 2019 à 20:52